Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Décrétée "Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté" depuis 1993 !...  par l'Assemblée générale des Nations Unies (lien ici) le 17 octobre se veut une journée pour "manifester la nécessité d'éliminer la pauvreté dans tous les pays"...

Les Enfoires et la pauvrete 4

Un voeu pieu, une journée pour se donner bonne conscience ? 

 

Et que fait-on pendant les 364 autres jours ?

 

 

Une bonne initiative sans doute car nombre d'associations profitent de cette journée, souvent élargie d'ailleurs aux problèmes sous-jacents de la misère et de la faim dans le monde, pour tenter de mobiliser toutes les énergies possibles, de faire appel à la générosité, de fédérer toutes les bonnes volontés sur le besoin crucial de trouver des solutions pérennes à ce fléau qui frappe l'humanité partout, ce en quoi cette journée peut valablement être considérée comme riche !


Les Enfoires et la pauvrete 2

Car les moyens existent à coups sûrs, la terre a de quoi nourrir toute sa population et la masse de ses richesses suffirait à apporter à chacun à la fois un travail et une rémunération décente de son labeur.

 

Mais l'époque n'est pas au partage de ces moyens et la redistribution équitable n'est qu'une vue de l'esprit, une vue des faibles d'esprit, des laissés pour compte, de ceux qu'on laisse de côté, sur le bord du chemin, car l'époque est à la compétition, au règne du chacun pour soi; que le meilleur gagne, les autres, qu'ils aillent se faire voir et mendier ailleurs !

 

Cela dit, on ne peut se résoudre à accepter ce qu'on voudrait nous présenter comme une fatalité dans cette forme d'injustice. Des solutions existent, de nombreuses associations s'emploient à les faire aboutir, tant sur le terrain qu'aux plans politiques et économiques, là où les résistances sont les plus âpres, mais l'union fait la force, et en nous y associant, directement ou financièrement, car on n'a pas forcément le temps ou l'esprit à le faire concrètement, nous contribuons au long et lent processus de rétablissement d'une certaine justice.

 

"...Des solutions existent pour faire changer les choses, mais les possibilités de changement dépendent de volontés politiques et économiques. Il faut investir plus d'argent dans l'agriculture et l'élevage dans les pays du sud, travailler sur une amélioration de l'irrigation et renforcer les filières agricoles. La terre peut nourrir plus de 9 milliards d'habitants, il suffit de se donner les moyens.

 

Qu'est-ce que tu as envie de dire au lecteur de cet interview ?

 

Qu'avoir accès à une nourriture en quantité et qualité suffisante est un droit fondamental et que la faim dans le monde n'est pas une fatalité. Il y a des solutions, il y a des chemins a prendre et qu'il ne faut pas se résigner. C'est à cela que travaillent nos equipes sur le terrain..."

 

Telles sont les dernières lignes d'une interview d'une référente sécurité alimentaire, Peggy Pascal, pour le compte de Solidarités International

 

On trouve facilement sur internet d'autres associations participant à cette opération.

 

Dans ce blog, l'an dernier, j'avais déjà "fêté" cette journée :

   Journée mondiale du refus de la misère 

 

Plus récemment, j'avais eu ce billet d'humeur

La fracture sociale... qui paye ?

(on y réentendra la superbe "Bitter Sweet Symphony" du groupe "The Verve"

Les Enfoires et la pauvrete 1a

Et parmi les bonnes adresses, je suis tenté de vous suggérer une fois de plus un petit tour chez les Restos du Coeur car figurez-vous, les pauvres, ils ont quand même des bébés !

Alors les Restos pensent à eux et leur réservent des  "coins bébés".

 

 

 

 

Et quand on cite les "Restos du Coeur", on pense forcément à Coluche... Les Enfoires et la pauvrete 5

Pour retrouver quelques unes de ses pensées sur la pauvreté, car il pouvait se permettre d'en rire en effet, c'est tout près, c'est tout frais, c'est  COLUCHE rit de la pauvreté

 

Les photos sont extraites de mes différents articles consacrés au concert des Enfoirés à Nice fin janvier 2010.

 

Commenter cet article

eva baila 18/10/2010 15:34



"l'élimination de la pauvreté"... Coluche doit bien rigoler ou pleurer dans sa tombe ! J'imagine qu'il y a déjà des "gens" qui ont pensé à ça : l'élimination de la pauvreté (au Karcher, comme
d'hab'), faut dire que ça fait désordre dans certains endroits la pauvreté... C'est sûr que les riches préfèreraient que tout soit "joli", "clean", et riche.... C'est comme l'esclavage... on a
l'impression que ça n'a plus cours... mais...



A-A 18/10/2010 15:08



Je vois que tu es toujours à la pointe de l'actualité et fidèle à tes engagements, merci à toi ami-photographe-reporter-au grand coeur et j'en passe.


La voix de Rokia en rappel met un peu de douceur à ce monde d'injustices...


Bises Jacques ;-)



D@net 18/10/2010 08:53



Bonjour,


C'est vrai que chacun de nous y pense lorsque nous sommes sollicités par les Associations, on envoie notre petit chèque et puis plus rien, notre conscience est apaisée.


Tout remettre à plat pour mieux partager, nos politiques sont bien éloignés de ces problèmes.


Amitié.


D@net.



katara 18/10/2010 08:15



J'aurai envie de dire que tout ça devrait commencer chacun dans son coin avec ses voisins... il y a toujours sur un pas de porte pas loin de chez soi quelqu'un dans
le besoin, financier ou affectif d'ailleurs car dès fois ça fait largement autant de dégats. Si on ouvre les yeux et que l'on tend déjà la main, chacun à ce voisin, il y aurait moins de problèmes
partout. bonne journée à toi






canelle56 17/10/2010 11:34



Je te remercie pour cet article .....


Merci à toi


bises Jacques