Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Très belle exposition à l'Hôtel de Ville de Paris sur Robert DOISNEAU, Doisneau Paris les Halles 01

 

Doisneau Paris les Halles 02et particulièrement sur ce lieu pittoresque qu'ont été les Halles un siècle durant, et sur le gigantesque chantier qui les a vu disparaître...

Doisneau St Eustache le trou des halles 1973

"Paris perd son ventre et un peu de son esprit" a pu déclarer le maître incontesté d'une photo populaire, criante de réalisme, de vie et de poésie.

Superbes images d'archives de ces Pavillons Baltard, à l'architecture toute de fer, de fonte et de verre, dont Doisneau sait parfaitement dégager l'esthétique beauté.Doisneau Paris les Halles 03

Doisneau Paris les Halles 04Lieu de vie d'une extraordinaire intensité où régnait un sentiment de convivialité et d'entraide, les Halles ont été pour nombre de ses acteurs en tous genres, une véritable famille... Doisneau saura en témoigner.

Mais arrivent les années 60, le quartier étouffe et les conditions sanitaires deviennent préoccupantes,

Doisneau Paris les Halles 08

ce vaste marché couvert ne peut plus rester là, en l'état en plein coeur de Paris, il faut penser à le déménager...

En 1969, en un week-end, la totalité de l'activité est transférée à Rungis.

Une longue période de latence va suivre, de nombreux projets se succéder, un trou béant gigantesque s'offrira de longs mois au regard affuté de Robert Doisneau, lequel fixera celui des nombreux curieux...Doisneau St Eustache le trou des hallesAu fond, imperturbable, l'église Saint-Eustache regarde l'immense chantier ouvert à ses pieds, profond jusqu'à en donner le vertige...

Doisneau Paris les Halles 09

Heureusement rôdée désormais à ce genre de péripéties, elle vit à nouveau un énorme chantier; l'ancien jardin des Halles n'est plus,  

Il y avait un jardin...   un autre, nouveau, verra le jour...

 

Robert Doisneau, en maître de l'observation, a su fixer dans ses clichés, érigés aujourd'hui en pièces de musée, une vie sans fioritures, sans artifice, tantôt drôle, comme cet homme chevauchant une petite bicyclette, tantôt qui interpelle, tel ce portrait d'enfant immergé très tôt dans un monde d'adultes qui le dépasse...Doisneau Paris les Halles cycliste de noel 1968

 

Doisneau Paris les Halles 05

L'exposition nous donne à plonger dans ce Paris des Halles aux milles métiers,

la vie y est dure, mais le sourire et la bonne humeur y sont de rigueur.Doisneau Paris les Halles 06

 

Doisneau Paris les Halles 07

Tranches de vie, les "burettes du diable" sont de service,

Doisneau Paris les Halles les burettes du diable 1968

portraits,

tous ces clichés sont porteurs de curiosité, d'infini respect,

la jeune maraîchère,

la vendeuse de choux,

Doisneau Paris les Halles Fort a la cigarette 1967

le fort des halles, souriant lors d'une pause cigarette,

 

Doisneau Paris les Halles Innocent 1949

perplexe, au rayon boucherie,

on fait la tête,

ici, on vend des fleurs,Doisneau Paris les Halles les fleurs

 

Doisneau Paris les Halles vendeuse de plaisir 1952

et là, dans une rue proche, des moments de bonheur !

 

Puis, quand vient le matin la fin du marché quotidien, d'autres acteurs occupent le terrain; glaneuses et glaneurs viennent chercher parmi les invendus et les restes, de quoi subsister...Doisneau Paris les Halles les glaneuses 1967

 

Splendide rétrospective donc, à voir d'urgence car elle se termine bientôt,

Paris Les Halles 1

dernier jour le 28 avril...

Pour vous mettre l'eau à la bouche, Paris Les Halles 2voici les pages de la notice distribuée gratuitement; Paris Les Halles 3l'entrée aussi est gratuite, par la rue de Rivoli, face au BHV, il y a du monde évidemment, Paris Les Halles 4s'armer de patience ou arriver tôt le matin, l'entrée débute à 10 heures (en arrivant à 9h40, Paris Les Halles 5il n'y avait "qu'une cinquantaine de mètres" de file étroite... elle s'est très vite étirée à perte de vue dans les 10 à 15 minutes qui ont suivi !

Les photos sont autorisées mais sans flash.

 

Robert DOISNEAU - Icons - Taschen 02b

Merci Monsieur Doisneau pour ces témoignages extraordinairement touchants d'une période qui a marqué l'histoire de la ville de Paris.

Robert DOISNEAU - Icons - Taschen 01

Sans doute aurai-je l'occasion de revenir sur l'oeuvre de cet immense photographe, avec des extraits notamment de son recueil que j'ai acheté lors de cette expo,

il recèle d'admirables clichés qui se passent de tout commentaire, tel celui-ci, titré

Robert DOISNEAU - Icons - Taschen 86

"Bolides" réalisé en 1946, Robert Doisneau (1912-1994) avait 34 ans.

 

Et pour finir, encore un sourire, celui de la jeune vendeuse de légumes...Doisneau Paris les Halles La petite maraichere 1967

Photos réalisées vendredi 13 avril 2012 en faible lumière et en évitant d'importuner les visiteurs, nombreux;  elles sont toutes visibles en grand par un clic.

 

Paris Forum des halles la bete

On se souviendra dans ces pages de

"La belle et la bête" que j'avais repérées toutes deux de ce côté du forum des Halles,

aujourd'hui toutes deux disparues...

 

Saint Eustache le printemps revient 

 

Enfin, tout récemment, en ces lieux, je célébrais ce... "Vive le printemps"

 

 "Rendez-nous la lumière, rendez-nous la beauté..."

chante Dominique A ;  Robert Doisneau l'a fait !...

 

Commenter cet article

D@net 23/04/2012 17:24


Bonsoir,


Me voici de retour après une petite semaine d'absence.


Merci de tes visites, je dois y aller, j'adore ! Cela me rappelle mon enfance parisienne.


Bonne soirée.


D@net.

canelle56 15/04/2012 08:09


Merci Jacques pour ce clin d'oeil ...


Bonne journée à toi


Bises

bruno 14/04/2012 23:45


Le "père" de tous les photographes amateurs que nous sommes