Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques BOUSIQUIER

Comme je l'esquissais hier sur cette antenne, le Prix de Diane, c'est d'abord une course de chevaux, mais attention, le titre le suggère vaguement, seules des pouliches y participent, âgées de 3 ans seulement qui plus est, c'est dire la stricte sélection qui prévaut.
Donc, j'y étais ce dimanche 14 juin, j'étais même sur la piste
...

... avant le passage de ces fières demoiselles, inutile de le préciser, j'étais tout au bout, à la sortie du dernier virage, à l'abord de la dernière ligne droite, la 5 avait fait toute la course en tête, elle commence par être remontée ici par la 9, future vainqueur(e?) ...


elles sont belles n'est-ce pas ?

auparavant, elles étaient passés en coup de vent devant les grandes écuries juste en face

pour terminer royales devant les tribunes bondées et chapeautées
Attention, cette photo n'est pas l'arrivée du Prix de Diane !
Eh non, je ne pouvais pas être en deux endroits en même temps, il s'agit d'une course précédente, des pur-sangs.

Maintenant,  vous piaffez  d'impatience de connaître  les résultats ?
Evidemment non j'imagine, et ça tombe bien car à part le vainqueur, je ne pourrais guère vous en dire plus ...
Si, le quinté gagnant quand même, les chiffres magiques qu'il fallait deviner : 9 - 3 -12 - 7 - 4 (sous toutes réserves...)
La pouliche gagnante répond au doux  nom de "Stacelita", le jockey qui l'a menée à la victoire est  Christophe Lemaire, un récidiviste du lieu, il a en effet gagné la non moins célèbre course du Jockey Club dimanche dernier ici-même, félicitations à lui que voici.


Maintenant que voilà traité l'aspect "courses hippiques", passons à l'autre facette de ce rendez-vous,  vaste rassemblement mondain, sommes toutes très festif,  je l'ai abordé hier  dans cette   

 

Ambiance festive à Chantilly pour son Prix de Diane

Mais auparavant, j'en profite pour vous montrer où j'étais garé


Je l'avoue, ce fut nettement plus facile à me garer ici, à l'aide de mon coupe-file spécial, que d'ordinaire dans ma rue à Creil ...

De l'intérieur, j'avais ainsi en ligne de mire les grandes écuries...

Je l'ai dit, une organisation vraiment sympathique et ludique a contribué à la réussite de cette belle journée.
Par exempe, "les cinq sens"  étaient à l'honneur et faisaient l'objet d'ateliers fort intéressants et très prisés, on pouvait y humer des senteurs délicates, confectionner des parfums, écouter de la musique, se faire masser, etc...leur accés était gratuit, sauf pour le bar à champagne, allez comprendre pourquoi !...


Ici, de grands jeux d'échecs de plein air

Des écrans géants disséminés à plusieurs endroits permettaient aux mordus de suivre l'avancement des courses et de juger de la volatilité du capital qu'ils avaient joué sur leurs montures de rêves ...
et toujours et partout ces jolies dames et demoiselles

Je dois dire que j'ai pris nombre de ces photos "discrètement";  je suis plutôt timide et je n'osais pas demander l'autorisation. Bien entendu, si certaines personnes se reconnaissent dans ces photos et ne veulent pas figurer dans ce blog,  parmi toutes ces "images du beau du monde", elles m'en feront part et  je retirerai les photos concernées.

J'ai cité aussi, hier, le sympathique défilé des élèves stylistes d'une école de Paris; voici un aperçu de la longue piste caillouteuse (vraiment pas facile pour les modèles juchées sur de subtiles talons hauts...), allée bordée de mitrailleurs... aucune victime à déplorer heureusement.
Il me reste à terminer ce récit, pourtant un rien "plaisantin" vous l'aurez deviné, en celà conforme à l'esprit vraiment sympa qui a prévalu, par une triste nouvelle hélas; en effet, j'y ai retrouvé, comme je le redoutais un peu, ce fameux cheval dont je vous narrais il y a peu      l'échappée belle

Lui qui rêvait de liberté, de s'échapper de Paris, le voilà à nouveau condamné à tourner, en rond, toujours en rond ...
Il pourra toujours se consoler en se disant que contribuer à faire la joie des enfants, ici, à Chantilly, Cité du cheval, il y a pire dans la vie, même pour un cheval.

Voilà j'espère que mon épopée vous aura plu, et promis, je consacrerai un article à ces superbes statues vivantes évoquées hier (chapeau Mesdames ou Mesdemoiselles) ainsi qu'à Yael Naim pour ce concert génial dont elle nous a gratifiés.

Commenter cet article

Caroline.k 18/06/2009 14:49

Je ne connais rien aux courses et çà n'a jamais vraiment déclenché ma curiosité, même si j'ai connu de grands fanatiques, mais là, merci pour la belle promenade, j'ai aimé chaque miette de ton reportage Jacques. Mon grand coup de coeur, c'est le jeu d'échecs géants mais aussi l'idée de mettre tous les sens à l'honneur. Caro

amie-Artiste 17/06/2009 16:08

Un petit coucou en passant... bonne journée ami-voyageur :-)))

pauline 17/06/2009 07:01

c'est vraiment un très beau reportage !!!

La Dame au balcon 16/06/2009 14:23

Bonjour cher rêveur un petit clin d'oeil pour toi dans mes dernières errances à l'huile ...
Voilà là un billet des plus complets et remarquablement illustrés comme à ton habitude... le bonheur te réussit plutôt pas mal Jacques !... bonne continuation mais il faudra me faire signe quand Chantilly sera de nouveau en fête et j'arrive au galop :-))

laéc 16/06/2009 14:01

c'est un endroit que j'aurais bien aimé visiter. bon après midi et merci mille fois pour les très beaux commentaires que tu me laisses. bises