Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Un défi lancé désormais chaque année depuis 2007 au Grand Palais : comment occuper artistiquement le volume de ce gigantesque bâtiment d'une surface de 13 500 m² dont la hauteur culmine par endroits à 45 mètres ?

Daniel Buren choisi cette année y est allé de ses cercles colorés transparents, tous tangents les uns aux autres

Monumenta 2012 Grand Palais Paris

Daniel Buren Monumenta 2012 Grand Palais Paris 05

 

 

créant un nouveau plan à trois mètres du sol, laissant nu le vaste volume au-dessus, laissant le champ libre à la lumière...

Daniel Buren Monumenta 2012 Grand Palais Paris 06

 

C'est un bonheur que se balader ainsi dans cette oeuvre monumentale "in situ"...Daniel Buren Monumenta 2012 Grand Palais Paris 03

 

Quatre couleurs seulement, les seules disponibles en fait dans les matériaux choisis, auxquelles s'ajoutent le noir et le blanc en tant que supports.

Daniel Buren Monumenta 2012 Grand Palais Paris 01Daniel Buren Monumenta 2012 Grand Palais Paris 04

On se promène ainsi au sein d'une forêt de couleurs et pour peu que la lumière solaire s'y prête, l'illusion est renforcée à souhaits.

 

Juste sous la haute coupole centrale, l'artiste a conservé un espace libre tel une clairière, seulement parée au sol de grands miroirs, circulaires également,

Daniel Buren Monumenta 2012 Grand Palais Paris 07

surs lesquels les volumes paraissent plus impressionnants encore et où lumière et couleurs s'entrechoquent, où l'on peut aussi se la jouer "Narcisse" !

 

Ici, au Grand Palais, ce qui est monumental, c'est d'abord le lieu...Daniel Buren Monumenta 2012 Grand Palais Paris 02

 

Daniel Buren Monumenta 2012 Grand Palais Paris 010

Magiquement et naturellement éclairé, il se prête parfaitement à ce type d'oeuvre, une oeuvre qui peut paraître déroutante, dans laquelle on peut se perdre, tel dans un labyrinthe...

Daniel Buren Monumenta 2012 Grand Palais Paris 09

 

Extrait de son oeuvre "Excentique(s) in situ", l'un des concepts clés réside dans ce que l'oeuvre naît de l'espace dans lequel elle s'inscrit", les autres clés étant la couleur et la lumière...

 

Le Grand Palais, conçu pour de grandes manifestations, a pour vocation d'impressionner par son gigantisme, de même que les pyramides d'Egypte, ou nos cathédrales...

 

L'oeuvre de Daniel Buren aura-t-elle réussi à relever son défi ?

 

A défaut d'impressionner, interpeler sans doute. Pour ma part, j'ai bien aimé, et si les avis sont partagés comme souvent face à ce genre d'oeuvre éphémère

Daniel Buren Monumenta 2012 Grand Palais Paris 11

(ouverte au grand public le 10 mai, l'expo est terminée depuis le 21 juin),

 

elle ne laisse pas indifférent...

 

Daniel Buren Monumenta 2012

 

Photos réalisées à Paris, au Grand Palais, le 14 juin 2012, des photos qui (me) permettent de se souvenir "des belles choses"...

 

L'an dernier, une oeuvre tout aussi monumentale et surprenante :  Monumenta - Anish Kapoor au Grand Palais à Paris

 Jean Louis Forain Paris Petit Palais 1

De grandes expositions attirent le grand public dans ce Grand Palais, mais le Petit Palais juste en face n'est pas en reste non plus, lui qui abrite le Musée des Beaux Arts de la Ville de Paris et des expos temporaires sortant des sentiers battus, comme celle-ci par exemple (un clic sur l'image vous y transporte...)

 

concorde-grand-palais.jpg

Magnifiques Petit et Grand Palais qui parfois "concordent" !

 

 

Commenter cet article

Livia 05/09/2012 08:21


MERCI !! MAGNIFIQUE !! j'avais raté cet article.... Quel reportage ! une merveille !!! on a vraiment l'impression d'y être, quel cadeau de ta part !

Jacques 07/09/2012 22:51



Merci Livia de cet avis éclairé.


Amitiés



Joëlle 23/08/2012 14:26


Dire que j'ai loupé cette expo !... comme j'aurai aimé y être alors merci à toi ami-reporter-photographe pour ce bel avant-goût en images, bises Jacques !