Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Impossible d'y échapper aujourd'hui, tous les medias en parlent, la chute du mur de Berlin célèbre ses 20 ans; évènement historique, le mur dans sa chute symbolisa une autre chute, celle d'un régime communiste atteint par ses limites. Il fut par ailleurs l'amorce de la fin d'un affrontement entre deux blocs antagonistes forts, l'est contre l'ouest.
Mais comme je ne suis ni sociologue ni historien, et que je ne suis pas allé à Berlin, ce sont des images de murs en tous genres que je vous propose maintenant.
De tous temps, le mur a surtout une fonction de limite, de balisage de territoires; selon son importance et sa hauteur, il présente une perméabilité au passage plus ou moins conséquente

Ici nous sommes dans les alpages, quelque part entre la Suisse et la France; le mur insuffisamment haut, a été complété d'une clôture de barbelés.
C'était en juin 2009


Là, une ouverture a été aménagée dans le mur, permettant le passage d'un homme et pas d'une vache.



















Quand le mur se doit de protéger, de faire obstacle, de prévenir et d'empêcher toute invasion, il devient muraille d'enceinte fortifiée, comme ici à Couvertoirade, dans l'Aveyron (photos de juin 2007).
Le mur en support de l'art, du théâtre, de l'opéra, un exemple typique, celui de ce mur de scène du Théâtre antique d'Orange (photo de juin 2009).
De plus en plus, le mur sert de support aux arts de la rue, du graffiti, comme ici à Paris, rue Ordener dans le XVIIIème...
Cela étant, le graffiti est accessoire ici car le mur fait réellement office de limite entre le terrain derrière et la rue devant, il fait parfaitement barrage par sa hauteur, à l'accés au domaine qu'il protège.
On connaît à Jérusalem le mur des lamentations; rien à voir ici bien sûr mais ce mur, un muret -parapet à vrai dire, présente pour certains une valeur quasi-religieuse. Il sert de recueil de prières, de différentes dédicaces, de messages dédiés devotement à Lady Diana, victime à cet endroit, dans le tunnel juste en-dessous, d'un tragique accident de voiture dans lequel elle laissera la vie, un certain 31août 1997(Paris, Pont de l'Alma, mars 2009).

























Dans un tout autre genre, une bâche géante recouvre l'intégralité de la façade de la préfecture de police de Paris, convertie en fresque murale descriptive des métiers divers et variés de la police...
Personnellement, je trouve l'effet plutôt réussi.
La photo est de mars 2009.
Et pour terminer cette série, cap vers le sud,  à Vaison la Romaine, dans le Vaucluse, avec ce mur de propriété construit de belles et vieilles pierres inondées de soleil, qu'une vigne tente d'ombrager sans trop de succés...
Initiative originale et fort intéressante l'été dernier, dans la ville médiévale de Vaison la Romaine, certaines fenêtres et portes "condamnées" ont été parées de photos anciennes sur le thème de la vie des gens ordinaires dans la France des années d'après-guerre.

Ici lors d'une partie de pétanque

















là, une photo de classe d'enfants


Les photos de Vaison ont été réalisées le 25 juin 2009.


Et c'est sur ces murs porteurs d'histoires que s'achève cette petite série indirectement liée à la célébration des 20 ans de la chute du mur de Berlin.


Je ne puis oublier de appeler toutefois cet autre mur célèbre, à Prague Le mur John Lennon à Prague





Georges moustaki
envoyé par joseph50. -


Commenter cet article

chris 18/11/2009 21:49


Très beau mur et vraiment de belles photos, et bel assortiment.
bonne soirée.


nicolek 10/11/2009 20:38


merci pour ces images
bisous   nicole


D@net 10/11/2009 07:04


Bonjour,
Merci pour ce beau billet, il y a des murs fleuris, joyeux, gais...mais il y a des murs honteux comme à Jérusalem et entre le Mexique et les US..et d'autres, souhaitons qu'ils tombent aussi et
laissent la LIBERTE comme la chante Moustaki..
Bonne journée.
D@net.


chtinoeil 09/11/2009 20:02


merci pour ce bien bel article ... un mur, on n'imagine pas en fait tout ce que cela peut symboliser...
et parfois, l'oeil qui a tant envie de voir ce qu'il y a derrière ce mur ...