Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Frêle et fragile le fil que tisse patiemment l'araignée en une toile subtile et presque invisible aux fins d'y pièger ses proies venues s'y prendre imprudemment...

toile fil tenu

Aussi ténu et éphémère soit-il, le fil de la toile a le mérite d'exister et de tenir sa place dans une belle et savante construction géométrique; un jour il craque, le lendemain, il réapparaît, à moins qu'un nouveau ait pris sa place...

 

Ainsi va la vie, dans la nature comme sur le "web" et sa toile infinie...

 

A cette différence de taille près que l'araignée du "web" n'a nul besoin, a priori, d'attraper des proies pour survivre, encore que, à tout bien y réfléchir, ne sommes-nous pas tous plus ou moins des captifs de cette toile géante qui nous ingère à petit feu et nous étouffe insidieusement, se délectant tel le vampire à la vue du sang, de notre temps par ailleurs si précieux ?

 

A méditer non ? 

Photo réalisée en forêt de Retz, à Haramont le 22 septembre 2010.


Commenter cet article

bruno 24/03/2011 11:43



Ces toiles sont souvent de pures merveilles 



nicole 23/03/2011 22:35



que c'est bien dit.....et si vrai


bisous  nicole



Armide + Pistol 23/03/2011 22:18



Il est des pièges délicieux des chants de sireines parfois fallacieux, parfois enchanteurs.


Que vivent les échanges tissés au fil des toiles, même au prix du temps passé à en  extriquer le menu. Gardons surtout le contrôle de ses méandres et ne perdons pas de vue la sortie vers un
monde réel parfois moins attirant, mais tout aussi enrichissant.


La toile a besoin d'être nourrie. Elle est ce que chacun de nous en fait.