Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

"Enfant de la lune", Romain atteint d'une maladie génétique rare et grave, doit impérativement se préserver de la lumière du jour... Ado mature et avide de croquer la vie qu'il pressent anormalement courte pour lui, il s'est construit des liens qu'il pense indéfectibles avec le spécialiste dermatologue qui le suit depuis son enfance...

la permission de minuit 1Mais voilà, on vient de proposer à cet éminent  professeur le poste dont il rêvait depuis des années, et ce dernier, fortement attaché à cet enfant mais ne voulant rien en laisser paraître, n'a pas le courage d'annoncer à son protégé qu'il va devoir bientôt s'éloigner de lui...

 

Un très beau film, poignant, admirablement joué, plein de sentiments, d'émotions, porteur d'un espoir face à une triste réalité, les maladies orphelines, celles qui sont trop rares pour qu'on y consacre des moyens aux recherches de son traitement, celles qui frappent des familles qui n'ont d'autres armes que de se battre contre le temps, un temps incertain, mais un temps suffisant pour déployer toute une somme d'amour et d'affection dont elles font preuve envers leurs enfants atteints.

la permission de minuit 2

 

NB : ce film passe dans très peu de salles ou n'a pas le droit à beaucoup de séances, c'est bien dommage !

 

Photo et article extraits du magazine

Télérama du 2 mars 2011.

 

PS : noire et ce n'est nullement du cinéma, l'actualité ce soir !

On sait le déchaînement possible de la nature, on connaît les égarements, la violence de la nature humaine dont on n'a pas fini d'en sonder l'incommensurable bêtise !

En ces circonstances, comment ne pas avoir une pensée pour le peuple japonais, victime de séisme, tsunami, et risque nucléaire grave, valant au demeurant pour  toutes les populations environnantes et pour le monde entier, pour le peuple libyen en rebellion, dont les forces du dictateur toujours en place regagnent des positions, chaque jour qui passe, au prix de vies humaines innombrables, sous le regard quasi indifférent du monde occidental, pour le peuple de Côte d'Ivoire en proie à une sanglante instabilité politique, et chez nous, pour les familles éplorées de nos banlieues parisiennes dont certains de ses enfants ne trouvent rien de mieux que de s'affronter en bandes rivales, jusqu'à la mort parfois, comme aujourd'hui !...

Bon, faisons le pari optimiste que la "météo" sera meilleure demain !<

Commenter cet article

Isabelle 14/03/2011 13:03



Sûrement un beau film, bien triste il me semble...



canelle56 13/03/2011 21:53



Bonsoir Jacques , ce film doit etre bien dur ....


Pensée avec ce peuple japonais bien sur


bonne soirée à toi


bises