Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Exceptionnel !... Tel est le qualificatif employé par Olivier Milot, critique chez Télérama  pour décrire son ressenti au vu de ce documentaire réalisé par Jean-Robert Viallet, et je partage tout-à-fait son avis.
Le premier volet est passé ce soir, à la télé, et c'est tout à l'honneur d'un service public digne de ce nom, sur France 3.
Ce remarquable documentaire "décode l'organisation du travail dans de grandes entreprises et montre comment la dictature du rendement broie l'humain."
Mieux que de longs discours, je vous laisse prendre connaissance du très bon papier d'Olivier Milot publié dans Télérama du 21 octobre 2009.

"Détruire le travail, c'est détruire ce qui devrait faire la cohérence de nos sociétés. Et parler de "mise à mort du travail"... c'est dire qu'on est en train de vider le travail de sa substance, de ce qui lui permet de donner du sens à nos vies. Jean-Robert Viallet



La suite, c'est pour mercredi 28 octobre à 23h05

Le volet 1 est rediffusé mercredi 0h50

Si vous souhaitez découvrir un aperçu de ce formidable documentaire, Jean-Robert Viallet le décortique pour vous dans une vidéo de 12 mn sur le site de  Télérama 

Un titre de chanson de circonstance "Etre à la hauteur"...
C'est ce qui est exigé de chacun dans l'organisation du travail d'aujourd'hui avec sur ses épaules une pression énorme quant à des objectifs à atteindre, souvent irréalistes, et chacun de sombrer dans une espèce de déni de sa propre personne, de ses propres compétences, un système qui parvient insidieusement à désarmer l'individu de  toute vélléité de résistance, de remise en cause, jusqu'à pousser certains à commettre l'irrémédiable...


Commenter cet article

Caroline.K 11/12/2009 23:43


J'ai manqué çà Jacques, dommage, quelqu'un m'en a parlé après sa difusion, je n'ai pas compris comment j'avais pu le rater en parcourant mon programme.
Caroline


Ranjiva 27/10/2009 10:13


c'était un documentaire vraiment instructif, je l'ai regardé car dans Télérama c'est rare qu'il y a 3T,  ça a permis de voir le
processus du broyage par le travail :la dépersonnalisation et l'aliénation. Je ne manquerai pas la suite. Merci de ta visite. Bonne
journée


Jacques 27/10/2009 21:28


Merci pour ton avis Ranjiva et bonne continuation.


thaliesen 27/10/2009 08:25


J'approuve entièrement ton avis. J'ajouterais que la deuxième partie du documentaire (celle traitant du cas Carglass) est particulièrement révélatrice de cette machine à broyer le travail et le
travailleur. Evidemment qsue l'homme n'est plus un homme dans ces conditions. J'en, sais quelque chose puisque je suis caissier à nouveau depuis quelques semaines. On s'identifierais presque à
notre caisse enregistreuse... En tout cas j'ai hâte de connaître la suite de ce documentaire. Bonne journée et à bientôt!


Jacques 27/10/2009 21:44


Merci Thaliesen pour ton témoignage édifiant.
Concernant ton cas, quel gâchis notre société est capable de produire, car si je ne m'abuse, tu es titulaire d'un diplôme d'études supérieures pour lequel tu as du trimer fort pour le décrocher,
alors, que tu sembles maintenant à avoir beaucoup de mal à trouver un poste en rapport avec ta formation et ta passion est en soi désolant.
J'ai le plus grand respect pour tous les métiers et ce d'autant plus qu'il en est de plus difficiles les uns que les autres, physiquement et moralement; j'ai été manoeuvre presque un an dans une
usine il y a longtemps, 40 ans, avant le service militaire,  j'en garde de bons souvenirs, on travaillait fort mais nous étions respectés, les temps ont changé, et je n'avais eu aucun mal à
trouver un emploi dès mon retour du service militaire...
Je te souhaite de trouver rapidement un emploi en adéquation avec ton profil.
Bonne continuation
Amitiés


Claude B 27/10/2009 07:17



Si je ne dors pas, j'essaierai de regarder le second volet...
bonne journée



Jacques 27/10/2009 21:46


Oui c'est vrai ce volet 2 est tardif et quand on n'est pas un heureux retraité comme moi, quand on a la "chance" d'avoir un travail, il faut souvent se lever tôt le matin !...
Merci Claude et bonne nuit.