Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Ce soir s'est achevé ce 25ème Salon du Livre à Creil dont le thème était "Familles"...

Une fois n'est pas coutume, le billet qui suit est plutôt du genre "foutrac..." ni structuré, ni illustré, il ne comporte donc pas d'images, ou si peu (et ce ne sont pas les miennes), et le texte n'est qu'une succession de notes livrées en vrac; c'est tout simplement que j'ai eu envie de mettre ici, pour mémoire, en l'occurence la mienne, les échos qui me sont revenus (en mémoire) des débats et tables rondes auxquelles j'ai eu le plaisir d'assister hier et aujourd'hui à la Faïencerie de Creil.

Les personnes que ce thème intéresse pourront picorer ici et là quelques fragments des échanges que nous ont offerts les participants; certains d'entre eux sont assez connus pour être pas mal médiatisés, d'autres moins, mais gagnent à être connus !...


Débats & Tables rondes : Idées fortes et notes de mémoire en vrac…

 

« La Famille demain » - Boris CYRULNIK, Médecin, éthologue et auteur – Serge HEFEZ, psychiatre

Débat animé par Francesca ISIDORI Journaliste


. Famille type reçue (Boris Cyrulnik) ; la famille PME   Père, Mère ; 2 ou 3 Enfants, un Labrador et le 4x4


. On est passé d’une famille « Œdipe » (transmission) à « Narcisse » (individualisme)

 

. BC parle avec humour de « branlette narcissique » (exercice auquel tend à se livrer chacun d'entre nous !)

 

. Rappel du principe de transmission, qui fonde en fait la famille


. En Afrique ou en Orient, là où le mariage reste « arrangé » on dit que le mariage dit « libre » conduira l’occident à sa perte… parce que les liens qui tissent la famille dans le premier cas - par la force des choses - sont nécessaires à la fois à la cohésion de la société et au principe de transmission, au cœur de l’objet de la famille

 

. Ne pas oublier qu’il n’y a pas si longtemps que chez nous, on est passé au mariage libre, et encore, dans  beaucoup de cas, le hasard n’est pas seul à « bien faire les choses » (cf le cadre, le milieu, sportif, social, artistique…)

 

. L’amour brouille le message entre parents et enfants, le parent attend de son enfant qu’il lui renvoye tout l’amour qu’il lui porte, il déplore d’autant plus ce qu’il peut ressentir parfois comme de l’ingratitude ;  par ailleurs, il a tendance à rechercher la perfection dans sa mission de parent, toujours et en toutes circonstances, pour être aimé en retour autant qu’il aime, mais hélas, il ne peut que constater et déplorer que ce soit mission impossible…

 

« La Famille au quotidien » - Marie-Rose MORO, psychiatre d’enfants et d’ados, Cécile SLANKA, écrivain, Philippe BILGER, magistrat (a été avocat général à la cour d'assises de Paris), il intervient souvent dans les médias sur les sujets de justice, notamment à C’dans l’air, table ronde animée par Alexandra OURY, journaliste.

 

. L’autorité protège en ce sens que l’enfant a besoin d’identifier des limites,  de faire leur apprentissage

 

« Femmes et mères » - Israël NISAN, responsable du pôle gynécologie-obstétrique du CHU de Strasbourg, Sophie MARINOPOULOS, psychologue clinicienne et psychanalyste,  Paul CESBRON, ancien chef de service Maternité du CHU de Creil, Stéphanie ALLENOU, écrivain, Maïa BRAMI, écrivain et journaliste, débat animé par Francesca ISIDORI, journaliste.

 

. Du déni de grossesse ; difficile à concevoir, et pourtant, cela existe bel et bien, tous les professionnels présents l’attestent, et ce n’est pas aussi rare qu’on l’imagine ; il peut toucher même les populations les plus averties  (le professeur Nisan relate le cas d’une de ses jeunes collègues - en 6ème année de médecine -, un déni qui n’était autre en fait que celui des conséquences d’une relation sexuelle de fin de fiesta étudiante un peu trop arrosée, non subie, mais non désirée).

 

. De la fausse grossesse, voulant répondre à un besoin d’enfant pour soi, pour son entourage, …

 

. La bioéthique est esquissée (Nisan) ; attention à cette pratique qui tend à s'ériger en norme médicale de vérifier en tout début de grossesse si l’enfant en germe est « normal » ou pas (thrisomie 21 en particulier); c’est à la maman de décider si elle s’inscrit dans cette démarche ou pas, car si problème il y a,  ce sera à elle d’y répondre, y est-elle prête ? Au moins se doit-elle d’être bien avertie.


stephanie allenou mere epuisee

. Témoignage émouvant, lucide et courageux de cette jeune maman, pourtant bonne éducatrice de profession,  qui reconnaît  ne pas arriver à être une bonne mère ; elle raconte son histoire dans son livre « mère épuisée » (Stéphanie Allenou).

Educatrice aguerrie, elle se sait travailler en équipe, pouvoir faire des pauses salutaires, s’entourer des conseils des uns et des autres et notamment d’un psychologue si besoin ; maman, face à ses trois enfants (dont deux jumeaux), elle se découvre seule, impuissante parfois, épuisée, de plus en plus souvent ; elle s’avoue parfois en limite de violence…


. Autre témoignage émouvant, celui de Maia Brami, MaiaBramiconfrontée à son puissant désir d’enfant  contrarié, elle qui avait imaginé la conception de carnets de grossesse, ne peut contenir une profonde émotion quand elle dit n’avoir jamais pu les remplir… Elle écrit un recueil de poèmes « Pour qu’il advienne », une ode, une prière peut-être à cet enfant qu’elle espère toujours mais qui ne vient désespérément pas…

 

« De Famille je vous hais à Famille je vous aime » - Nelly ALARD, comédienne, scénariste et auteur, Elisabeth BRAMI, écrivain, psychologue clinicienne, Claude HALMOS, psychanalyste et auteur, (bien connue des lecteurs de "Psychologies Magazine"), table ronde animée par Alexandra OURY (en place de Raphaël ENTHOVEN, philosophe, absent).

 

. Quand on parle d’autorité,  celle, normale et juste qui s’avère nécessaire au bon développement naturel de l’enfant, ne pas la confondre avec l’autorité tyrannique, celle qui s’exerce injustement, pour le seul plaisir de qui l’impose… (exemple : obliger l'enfant à porter un ciré pour sortir alors qu'il pleut, c'est normal, le contraindre à prendre le vert plutôt que le bleu qu'il préfère, c'est de la tyrannie !).


. A la tyrannie présente au sein de certaines familles, l’abnégation semble souvent devoir venir en prolongement ; Nelly Alard raconte son histoire dans son livre « le crieur de nuit »,  Nelly allard le crieur de nuitun père, tyran domestique, est atteint de la maladie de Parkinson à l’âge de 40 ans; sa mère, pourtant sur le point de quitter ce mari trop autoritaire, décide alors de rester à ses côtés… et lui, jugeant que sa maladie l’y autorise, voire l’y contraint,  devient encore plus tyrannique, abnégation... (c'est le cas souvent des familles où l'un des parents est alcoolique).


. La répétition, la reproduction de comportements néfastes : Claude Halmos répond qu’heureusement, contrairement aux idées souvent reçues sur ce sujet, il n’y aucun déterminisme en la matière… tous parents héritent des « valises » de leurs propres parents, certains les prennent en charge sans problèmes, évitant ainsi à leurs enfants d’en supporter le poids, d’autres hélas laissent porter ces valises à leurs propres enfants…

 

. Elisabeth Brami a écrit de nombreux livres, d’abord destinés aux seuls enfants, puis s’est ouverte au roman, tirant profit de ses riches expériences de psychologue confrontés aux ados notamment…

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

  Je suis moi-même Papy de deux petits enfants (11 ans et demi et 6 ans et demi), des enfants évidemment noyés dans un océan d'affection et d'amour, tant de leurs parents que de leurs grand'parents, mais des enfants d'aujourd'hui, des enfants pas faciles, dirais-je donc , des enfants qui parfois épuisent les parents et déconcertent les grand'parents; alors, tout ce qui peut aider à mieux comprendre et à mieux appréhender ce nouvel univers des enfants désirés et choyés est le bienvenu, voilà pourquoi je me suis beaucoup intéressé à ces débats ainsi qu'à toute la littérature, nombreuse et variée gravitant autour de cette thématique, et notamment autour de l'autorité utile, juste et nécessaire...

 

Quelques références en la matière :

 

Fixer des limites a notre enfant 1"Fixez des limites à votre enfant... et réduisez les conflits", de Robert J.Mackenzie, Ixelles éditions, Mai 2009

Cet excellent ouvrage donne des clés pour mieux comprendre l'enfant, testeur inlassable de limites, ses mécanismes d'apprentissage, note l'importance des différences de tempéraments des enfants, variant sur une échelle allant de "docile" à "difficile" sans que ces termes soient péjoratifs, donne des conseils relatifs aux règles et limites (doivent être claires, nettes, suivies d'actions en cas de non respect...), met en exergue les différentes approches d'éducation, celles à éviter car infructueuses, permissives, répréssives, mixtes,Fixer des limites a notre enfant 2 celle à favoriser, "démocratique" càd ferme et respectueuse de l'enfant, offre des outils pour mettre fin aux luttes de pouvoir auxquelles se frotte immanquablement l'enfant, surtout l'enfant difficile, pour éviter de rentrer dans la danse à laquelle les parents sont conviés et que mène l'enfant, (danses infernales, stériles, épuisantes, ...) etc... Ce livre fait 330 pages, se lit facilement car captivant (au moins pour les trois premiers quarts en ce qui me concerne) je l'ai lu en 6 heures environ.

 

 

Super Nanny Se faire obeir 1Autre ouvrage, que je n'ai pas encore lu mais que j'ai feuilleté avec attention, beaucoup plus concis, structuré de façon efficace, ludique, amusant presque; son titre "Se faire obéir sans souci !"... Waouhh, voilà qui est plus facile à écrire, à lire encore plus, qu'à faire sans doute ...Super Nanny Se faire obeir 2

Il s'agit, édités par "hachette Santé- M6 Editions", des carnets de Super Nanny, laquelle a officié sur M6 et fait des envieux, des jaloux, ou des sceptiques probablement (étant plutôt de ceux-là, je n'ai vu que des extraits,mais à vrai dire, je regarde peu la télé, et pas du tout la télé dite "réalité", ceci expliquant celà sans doute).

Cathy Sarraï, d'origine tunisienne, l'actrice de "Super Nanny", est décédée le 20 janvier 2010; elle avait 47 ans.

 

Les photos présentées sont celles extraites des sites suivants :

. Nelly Alard : Le Point "Le crieur de nuit"

. Maïa Brami :  www.editions-caracteres.fr

. Stéphanie Allenou : yahoo.mamantravaille.fr 

 

Autres liens intéressants en rapport avec les participants :

. Elisabeth Brami : m-e-l  Maison des écrivains

. Boris Cyrulnik : Le Point  (sur la tragédie du suicide des enfants...)

. Claude Halmos :  Psychologies.com "Aimer ne suffit pas !"

. Israël Nisand :  lejdd.fr  "Pour une contraception anonyme et gratuite"

. Sophie Marinopoulos : 20 minutes   "Les femmes ne vont pas se greffer un pénis pour qu'on soit tous égaux" ...

. Paul Cesbron :  Editions Fayard   "Neuf mois pour devenir parents", co-écrit avec Sylvain Missonier

. Serge Hefez : www.cawa.fr  "Toi, moi... et l'amour" antimanuel de psychologie

. Cécile Slanka :  www.materneo.com  "Conduite en état de grossesse" (un opus en ut rieur !)

. Marie-Rose Moro : son site officiel www.marierosemoro.fr

. Philippe Bilger :  voir son blog   www.philippebilger.com

 

Les animatrices :

. Francesca Isidori : ex journaliste de France-Culture, on parle  ici d'une pétition contre son éjection

. Alexandra Oury : son blog sur Over-Blog est   ici (*) 

(*) Pour qui est intéressé par ce salon, se reporter à son remarquable compte-rendu titré  "Retour sur le 25ème salon du livre... à Creil"

 

Je complèterai éventuellement par la suite,

au fil de l'eau de mes souvenirs !

 

Commenter cet article

Armide+Pistol 22/11/2011 18:13


Merci pour toutes ces références auxquelles on parvient souvent à d'identifier, d'une façon à une autre.

Jacques 22/11/2011 23:02



Tu as raison Armide, on connaît, on a connu ou on est amené à connaître certaines de ces situations évoquées.


Amitiés



Livia 21/11/2011 10:34


Tres intéressant, surtout le fait de lire des notes, ça donne la parfaite idée de ce que tu as parcouru. Le thème est vaste et difficile, comme depuis toujours, chaque génlration fait face à des
nouvelles attitudes et expériences. C'est très intéressant, et merci donc pour ce travail si attentif et bien rédigé

Jacques 22/11/2011 23:01



Merci Livia pour ce commentaire sympathique et pertinent.


Je constate que ça a marché pour une fois !


Bravo l'artiste


Amitiés



Crikette Guilimaux 21/11/2011 00:16


Intéressant ton article, tu me donnes envie d'en appronfondir certain. Pour info, j'ai un profond respect pour Philippe Bilger qui était l'avocat général pendant les deux semaines où j'ai été
juré d'assise. Son blog est particulièrement intéressant .


Se faire obéir sans soucis ...hahaha m'en parles pas avec mes deux zouaves de 11 et 14 ans : ce n'est pas rose tous les jours mais je doute que ce livre m'aide. 


Merci pour ces idées, je reviendrai prendre des notes. J'ai peux être trouvé une idée de cadeau de Noel pour ma soeur qui a une fillette de 2 ans et demie.


Amicalement Crikette

Jacques 21/11/2011 01:43



Merci Crikette pour ton témoignage intéressant et ton avis éclairé, notamment concernant le blog de Philippe Bilger, et ton expérience de maman d'enfants calmes et adorables !


J'espère que tu vas bien...


Amitiés