Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Triste journée de Toussaint, pluvieuse, humeur vagabonde de circonstance, esprit déboussolé, errant deci delà, par monts et par vaux, difficile le chemin, durement chahutée la pensée, ébranlée, les maux du monde sont tellement envahissants parfois, souvent même, et pourtant, ne pas se laisser faire, jamais, réagir, combattre, avec ses moyens, modestes mais qu'importe, et surtout, chercher la lumière, une nécessité, rester confiant, toujours, car le beau existe, dans la nature, dans l'humain aussi, car l'humain est capable du beau, suffit qu'il en prenne conscience et alors, tout devient possible, faut juste le lui rappeler, constamment, s'en énerver quelques fois, s'en décourager jamais, et surtout, se montrer patient, très patient !

Mais l'attente peut s'avérer longue, c'est pourquoi je vous invite, et c'est nouveau sur ce blog, à vous balader dans un tout autre monde, du beau monde car ça existe, celui de la langue française, et là je vous convie à une balade, toute simple, pour y revisiter quelques uns de ses beaux mots, ma baraque en est pleine...



Pour inaugurer cette tentative, comment faire autrement que partir de ce mot tout simple, si petit et pourtant tellement grand et fort de contenu, le mot  "beau"...








La langue française est si belle et si riche que chaque mot peut avoir une quantité de synonymes, mais elle est si subtile que chacun emporte avec lui sa particularité, sa nuance, sa personnalité, avec ses défauts et ses qualités, en un mot, sa richesse qui le rend si singulier au milieu de tous ses frères pluriels... comme l'homme au fond !

Pour cette première, rendez-vous donc au fond des bois, dans ma  baraque aux beaux mots : beau



Idée de ce clip superbe "empruntée" à une amie-artiste, dont je vous recommande la galerie; dans son monde onirique, vous y ferez une visite des plus agréables pour votre plus grand bonheur...

     la galerie de Joëlle CHEN


Commenter cet article

ornellamai 02/11/2009 20:34


tantôt gaies, tantôt nostalgiques nos pensées nous suivent - pas toujours facile de les canaliser - et comment expliquer qu'en l'espace d'un jour, d'une heure , elles changent de
couleur  ? - l'être humain est  ainsi, comme une feuille emportée par le vent - le bel été qui nous quitte laissant  la place à l'automne avecla grisaille, le vent , les
jours plus courts - l'âme, elle aussi prend des couleurs de circonstance - bonne soirée


Jacques 02/11/2009 23:30


Belle envolée ornella, telle nos pensées vagabondes. Heureusement, l'automne se plaît aussi à parer les feuilles de formidables couleurs, que le vent se plaît à son tour à jeter dans de vifs
tourbillons... ainsi vont les saisons
Bonne nuit


thaliesen 02/11/2009 08:43


Tu as toujours manié à la perfection les beaux mots de la langue française. En tout cas "Images du Beau du Monde", n'en a jamais manqué! Bonne journée Jacques. Amitiés


Jacques 02/11/2009 23:35


Perfection est forcément exagéré mais je reçois le compliment quand même, après tout, ce n'est pas si courant.
Merci thaliesen et bonne continuation.
Amitiés


chtinoeil 02/11/2009 06:35


J'ai ouvert la porte de ta cabanne, j'ai fermé les yeux ... mais qu'est que le beau ... depuis toujours je me pose cette éternelle question ...
chacun son regard, ses sensibilités, pourvu qu'on y trouve notre bonheur je pense ...
bonne journée à toi


Jacques 02/11/2009 23:17


Oui le beau est exclusivement subjectif, il est pour moi avant tout un ressenti, une émotion, une sensation qui fait du bien, il apporte comme tu dis, du bonheur... Détaché de contingences de
normes, de canons, c'est parce qu'on aime qu'on trouve beau, c'est donc d'abord une affaire de coeur.
Merci chtinoeil et bonne nuit.


Une Fan 01/11/2009 23:15



Merci pour le clin d'oeil cher Jacques... 
Chimène Badi est fabuleuse (pour rester dans le "beau") et il faut la voir sur scène ! Te bise dans la douceur de la nuit ami-voyageur, à tout bientôt







Jacques 02/11/2009 23:47


Oui merci pour ce titre de Chimène, son interprétation est prenante.
Bises et bonne nuit amie-artiste