Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Séraphine Louis exposée au Musée de la Vènerie à Senlis, c'était cet après-midi, dans le cadre des journées du patrimoine.Arbre de paradis Seraphine Louis 2

 

Arbre de paradis Seraphine Louis 1Son "Arbre de paradis" (vers 1929) éclate de vie par la magie de ces feuilles singulièrement animées en une joyeuse sarabande, des feuilles aux couleurs chatoyantes et pour le moins originales.

 

Lui fait face, dans la salle, une oeuvre plus ancienne, d'un classique épuré; ses "Fleurs dans un panier" (vers 1910) paraissent bien sages à côté de son arbre...Seraphine Louis fleurs dans un panier

 

Quand on évoque cette artiste peintre, on la voit tout de suite dans les traits de Yolande Moreau qui l'a magistralement interprétée au cinéma.

La vraie Séraphine Louis, c'est elle, sur cette photoSeraphine de Senlis

Séraphine Louis, dite Séraphine de Senlis, est née en 1864 à Arsy et décédée en 1942 à Clermont de l'Oise.

 

Photos réalisées cet après-midi à Senlis, Musée de la Vènerie, dans le cadre des journées du patrimoine (en grand par un clic).

 

C'est le film, superbe, qui l'a révélée au grand public

   Séraphine de Senlis, la Césarisée au musée Maillol  

 

  A Senlis, il y a 5 ans, ça s'appelait les rendez-vous de septembre (portes ouvertes...), on y dégustait, en   Zen attitude  et donc sans confrontation,   dans un tableau impressionniste, de succulents Fruits rouges ...  

Commenter cet article

D@net 20/09/2010 16:41



Bonjour,


Je ne suis pas allée voir le musée mais j'avais vu le film retraçant cette belle histoire avec une Yolande Moreau extraordinaire.


Merci.


Bonne fin de journée.


D@net.



A-A 20/09/2010 12:13



Coucou ami-Jacques, figures-toi que j'y étais à Senlis le we dernier :-)))


On s'est loupé de peu, bises !



canelle56 19/09/2010 21:29



Je ne connaissais pas cette artiste , c'est vrai que ces tableaux sont très lumineux et pleinde gaieté


merci pour la decouverte et le lien


bises Jacques