Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Tout près de Yuanyang, dans le sud du Yunnan, il a fallu plusieurs générations pour façonner ces rizières en terrasses qui offrent, au fil des saisons, des spectacles hauts en couleurs, riches de courbes sinueuses et autant de tableaux naturellement beaux et saisissants.

L'homme ici s'est improvisé "sculpteur de montagne" et a du faire preuve d'un grand génie pour élaborer de savants réseaux hydrauliques permettant d'irriguer toutes ces terrasses telles les gradins d'un théâtre géant naturel.
 
En cette fin d'octobre, on commence à mettre les rizières en eaux pour en faire les miroirs du ciel.
Ce matin là, la brume leur conférait en plus un air mystérieux.

Rizi--res-pr--s-de-Yuanyang---2007-10-22---JB-numK---1510.JPG

Rizi--res-pr--s-de-YUANYANG---2007-10-22---JB-numND80---1071a.jpg

Rizi--res-pr--s-de-YUANYANG---2007-10-22---JB-numND80---1063A.jpg

Rizi--res-pr--s-de-YUANYANG---2007-10-22---JB-numND80---1093.JPG

En surplomb et au télé-objectif,  le spectacle est aussi étonnant



On peut admirer le formidable travail de ces terrasses construites comme des courbes de niveaux

Rizi--res-pr--s-de-YUANYANG---2007-10-22---JB-numND80---1136.JPG



Rizi--res-pr--s-de-YUANYANG---2007-10-22---JB-numND80---1127.JPG

Dans l'après-midi, le soleil contribue à donner une touche différente à ces terrasses en cours de mise en eau.
 
Fascinante beauté de ces paysages façonnés et travaillés grâce au dur labeur de ces femmes et ces hommes à la peine dans des conditions difficiles. 

Commenter cet article

C.Kiminou 29/03/2010 01:34


çà ne doit pas être facile à prendre comme clichés Jacques ? En tout cas, le résultat est époustouflant. Ceci dit, je dis contente de lire qu'il a fallu plusieurs générations pour en arriver là,
c'est une notion qui se perd non celle du temps, de la patience. Je dis çà, mais je suis la première à piaffer au quotidien.

Caroline


JB 20/11/2007 13:15

J'ai l'impression, à lire ton commentaire, que ce phénomène de brume doit être courant et s'expliquer par le fait que l'air y est forcément humide et à la faveur des nuits fraîches cette humidité génère ces nuages de brume. La journée s'avançant et le soleil daignant faire son travail, ces brumes normalement disparaissent; il faut alors saisir cet instant là car semble-t-il ça ne dure pas longtemps.
Ceci dit, en février en pleine saison séche, ces brumes sont peut-être plus rares ou en tous cas plus courtes.

Schmitt 20/11/2007 09:32

toujours magnifique les rizières en terrasse, c'était un de mes buts de photos, malheureusement chaque fois que j'ai eu l'occasion, la brume gachait tout. J'espère me rattraper en février prochain dans la région de Giulin