Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Destins brisés...

Elles se prénommaient Maud, Lola, Marie, Caroline, Nohemi, Djamila, Fanny, ...

Eux s'appelaient Thomas, Mathias, Maxime, Thierry, Kheireddine,...

ils étaient graphistes, journalistes, étudiants, enseignants, artistes, entrepreneurs, ...

ils étaient jeunes, pleins de vie, riches d'un avenir prometteur,

ils ont sauvagement été assassinés,

leur destin brisé...

qu'ils reposent en paix !

Lorsque ce vendredi soir dernier tombent les premières informations concernant cette odieuse opération terroriste débutant par des explosions au Stade de France suivie de fusillades menées successivement en différents points de Paris pour s'achever dans l'horreur au Bataclan, c'est la stupéfaction qui saisit d'abord dans un égrenage de chiffres de victimes qui ne cesse d'évoluer et de croître, et ce d'autant plus que la part des blessés graves est importante...

Le dernier "bilan" de cette comptabilité tristement macabre, 129 morts, est très lourd on le sait, mais maintenant que l'on est en mesure de mettre un nom, un visage, une histoire, derrière chacune de ces victimes, les chiffres en sont devenus presque dérisoires car la douleur affectant les familles, les amis, les proches, elle est incommensurable,

Destins brisés...
Destins brisés...
Destins brisés...

Elle s'appelait Nohemi,

elle était étudiante,

mortellement atteinte,

ici, rue de la Fontaine au Roi,

des balles meurtrières

ont transpercé portes et vitres...

Destins brisés...

Laissons les politiques à leurs sales règlements de comptes, leur union nationale aura fait long feu, car heureusement par ailleurs, chaudement réconforté par de nombreuses réactions d'un peu partout dans le monde, c'est tout un peuple qui reste uni dans la douleur en empathie avec toutes les familles des chers disparus et des autres victimes, blessés graves ou moins, ou rescapés miraculeux, car on s'en doute, personne ne peut sortir vraiment indemne d'une telle tragédie...

Photos réalisées lundi 16 Novembre 2015, place de la République, Avenue Voltaire et rue de la Fontaine au Roi

Photos réalisées lundi 16 Novembre 2015, place de la République, Avenue Voltaire et rue de la Fontaine au Roi

Marie, Mathias, venus de Metz, tués au Bataclan,le monde gardera d'eux des visages pleins de vie et de joie, le site de "20 Minutes" a dressé une galerie de portraits d'un certain nombre de victimes, c'est très émouvant !

Respects !

Commenter cet article

romain 10/01/2016 16:48

Salut,
merci pour ces photos. J'ai posé moi-même un de ces portraits. Quelqu'un l'a ensuite mis sous un plastique pour le protéger. Quelqu'un d'autre l'a renforcé avec du scotch. C'est bête mais ça m'a touché. 3 mois après, la peine est toujours aussi forte.

Jacques 10/01/2016 16:58

Bonjour Romain,
Je comprends la peine, des mois après, je comprends aussi que tous ces gestes, petits ou grands, spontanés, sincères, nombreux, font chaud au cœur !
Cordialement

D@net 19/11/2015 08:24

Bonjour Jacques,
Je suis allée au pied du Bataclan, je n'ai plus de mots pour exprimer mon chagrin.
Je tiens, malgré tout, pour mes quatre enfants et mes dix petits-enfants, quel sera leur avenir ?
Bonne journée.
D@net.