Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Le 27 janvier 1945, les troupes soviétiques pénètrent dans le site d'Auschwitz et y découvrent l'horreur.

En ce même jour 2015, on peut bien parler d'une journée mondiale pour commémorer ce 70ème anniversaire de la libération des camps de la mort...

Barbarie, atrocité, cruauté, abomination, autant de mots qui valent pour qualifier ce monstrueux génocide, ce crime indicible contre l'humanité...

Humanité, justement, parlons-en !

Il faut effectivement des journées comme celle-ci pour ne jamais oublier ce dont notre humanité est capable, et se rend coupable encore hélas de nos jours sous des formes différentes...

Auschwitz-Birkenau : une journée pour ne jamais oublier

Les sites de ces camps d'Auschwitz-Birkenau, camps de concentration et d'extermination, ont été conservés et se visitent, suscitant à ce sujet, des avis partagés, évoluant du devoir "physique" de mémoire, de souvenir, d'hommage aux victimes, ou d'exhutoire, ou de simple tourisme, presque divertissant, voire de voyeurisme...

On trouve facilement sur le net des vidéos permettant une visite virtuelle des lieux avec leurs lots de touristes, ou de pélerins...

De même sont disponibles à la lecture des petits films retraçant des extraits de ces faits historique dans une certaine atrocité toute crûe et presque horriblement "banale", je n'ai pas souhaité en mettre les liens ici...

 

Auschwitz-Birkenau : une journée pour ne jamais oublier
Auschwitz-Birkenau : une journée pour ne jamais oublier

Et même sur ces camps de l'horreur où régnait en maître une sombre et froide humanité, parfois aussi, le soleil se montrait capable de briller de tout son éclat, pour apporter un peu de sa chaleur...

Auschwitz-Birkenau : une journée pour ne jamais oublier
Auschwitz-Birkenau : une journée pour ne jamais oublier
Auschwitz-Birkenau : une journée pour ne jamais oublier

Commenter cet article

D@net 30/01/2015 09:15

Bonjour Jacques,
Les larmes me montent...
Je suis allée au mémorial de la Shoah, sur le mur de photos des enfants déportés, il y en a des dizaines qui sont "partis" le jour de ma naissance, c'est indescriptible...
Merci pour le partage et Jean Ferrat...
Amitiés.
D@net.