Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Entre la Coupe du Monde de football au Brésil, mondialement médiatisée, et la Coupe du Monde de rugby féminin en France, hélas relativement confidentielle, un autre événement sportif, récurrent celui-là, s'est intercalé cet été, le traditionnel Tour de France, lequel prend de plus en plus l'habitude de partir... hors de France !

Mais depuis longtemps maintenant, le pli est pris et l'arrivée se fait ici à Paris.

Ferveur, enthousiasme, popularité restent de mise autour de cette entreprise parfaitement rodée et organisée, une course de géants de la route qu'aucune suspicion de dopage quelconque ne vient altérer, (et rien de mieux pour ce faire que n'en point parler, ce qui semble avoir été le cas cette année), une course qui attire une foultitude de spectateurs massés tout au long de sa route, et souvent contenus derrière des barrières dans les villes concernées par le Tour.

Or, quand on sait pertinemment que les coureurs, dans des zones de plat, sont lancés le plus souvent à une vitesse proche des 50km/h (la moyenne du tour 2014 a été de 40,679 km/h), le spectacle qu'ils offrent à ces spectateurs patients et passionnés, ne dure que quelques secondes, juste de quoi les méduser, il est permis de s'interroger sur un tel engouement !:-)

Les rares exceptions, ce sont les ascensions de cols, et encore, et le "contre la montre" en individuel... mais avoir cette chance de les voir plus longtemps, ça se mérite et ça suppose de s'organiser très longtemps à l'avance ou de faire le pied de grue des heures durant !

Tout ce long et fastidieux développement pour dire que, m'étant déplacé à Paris pour l'événement, de coureurs - stars, pros, connus, moins connus, pas connus, fugaces en tous cas - j'en ai vu aucun !

Par contre, j'ai vu le maillot jaune, porté avec élégance par de charmantes hôtesses, et quelques messieurs non coureurs, enfin à vélo, pour le reste je ne sais !

Retour sur le Tour

Comme il m'est difficile de rester en place un moment, je me suis amusé à observer ce qui se passait en marge de cette arrivée, dans l'attente de la caravane publicitaire d'abord - elle, je l'ai vue ! - et des coureurs ensuite, bien longtemps après.

Voilà donc mon récit imagé de mon itinérance en marge de la course.

Certains préfèrent "buller" au frais et ils ont bien raison !:-)

Retour sur le Tour

J'avais pris la "température" quand même, rue de Rivoli où j'avais choisi de me poster.

A cet instant, on est à près de trois heures de l'arrivée des coureurs (ceux-ci ont fait leur entrée sur le circuit final, long de 7km à boucler 9 fois, peu avant 18 heures et l'arrivée s'est jugée à 19h22 - source letour.fr).

Retour sur le Tour

Beaucoup sont en quête de l'observatoire idéal :

- ici, c'est bien, tranquille, juste un petit problème, on ne voit rien !

- là, en marge de la place de la Concorde, on s'installe et on prend ses aises : c'est cool mais on doit pas voir grand chose de la course !

Retour sur le Tour
Retour sur le Tour
Retour sur le Tour

Un bon poste d'observation sur la rue de Rivoli, c'est ici, debout sur le muret derrière ces grilles du jardin des Tuileries ; c'est de là que j'ai pu voir assez bien la caravane publicitaire passer avec son cortège de musique et animations en tous genres !

Et comme c'était la der des der, on se préparait à la séparation, parfois dans une effusion d'émotions comme ici, chez ces maillots jaunes; il est vrai qu'une telle aventure, collégiale et conviviale trois semaines durant, ça doit créer des liens.

Retour sur le Tour
Retour sur le Tour

Au niveau de la Place des Pyramides, une colonie de Norvégiens s'était établie et avait investi tout l'angle sur plusieurs dizaines de mètres ; ils avaient trouvé une solution pour prendre de la hauteur, et ils mettaient une sacrée ambiance, je me demande bien pourquoi !:-)

Retour sur le Tour
Retour sur le Tour

Un petit coup d'œil pour appréhender comment les spectateurs(trices) en nombre font pour patienter encore ; au passage, un petit sondage pour montrer que 80% sont sur leur portable !:-)

Retour sur le Tour
Retour sur le Tour
Retour sur le Tour

Je quitte un peu la foule et m'évade par le jardin et ses bassins, peinards, et quelques maillots jaunes épars...

Devant l'Arc de Triomphe du Carroussel, un photographe et son modèle qui joue à la balle !

Retour sur le Tour
Retour sur le Tour

Les coureurs se faisant (trop) attendre, je fais un assez long détour pour sortir de la boucle du tour et je fais un grand crochet par Paris Plages...

Je reviens Rue de Rivoli par le Palais Royal vers les 18h; les coureurs sont là, ils filent à toute vitesse comme cette dame qui a trouvé la combine; elle s'est positionnée dans le sens de la descente !:-)

Retour sur le Tour

Au niveau de la Place des Pyramides, un mur infranchissable ; sauf à prendre la place du cameraman, ou de Jeanne d'Arc sur son cheval, laquelle tient une position stratégique pour la circonstance, l'arrivée, ça ne sera pas pour moi, tant pis, je ne verrai pas les coureurs, mais je rentrerai chez moi de bonne heure, et de bonne humeur (quand même !:-)

Photos réalisées le dimanche 27 juillet 2014
Photos réalisées le dimanche 27 juillet 2014

Photos réalisées le dimanche 27 juillet 2014

Revoir un extrait d'inspiration semblable concernant le Tour 2011 ?

Et d'autres en Province ?

Commenter cet article

bruno 11/08/2014 09:02

Les "à-cotés" du tour sont souvent aussi intéressants que le tour lui même