Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Combien d'hommes, jeunes pour la plupart, sont tombés ici, fauchés dans la vague sous la mitraille, ou sur le sable à peine foulé, rougi de leur sang, de cette plage mythique d'Omaha Beach ; ils ont fait don de leur jeune vie pour une grande idée de liberté !

À l'issue de cette grande journée commémorative des 70 ans de ce grand événement historique, honorifique comme il se doit, j'imagine, loin là-bas de l'autre côté de l'océan, les compagnes éplorées de ces valeureux guerriers tombés au champ d'honneur s'appropriant les mots de cette chanson d'amour qui prend pour la circonstance je trouve, une résonnance particulière...

Photo réalisée sur les hauteurs d'Omaha Beach en avril 2000

Photo réalisée sur les hauteurs d'Omaha Beach en avril 2000

"Juste Pour Me Souvenir - Nolwenn Leroy"

Quand on souffle sur les braises
Voilà que le vent rôde
Tourne contre la falaise
Que la marée taraude

Ce ne sont pas des larmes
Ni même de la rosée
Que mon visage réclame
Juste un peu de buée

Un peu d'eau et de sel
Juste pour me souvenir
Que derrière les nuages du ciel
Se cache ton sourire

[Refrain]
Juste un peu d'eau sur les lèvres
Juste pour me souvenir
De ce dernier baiser amer
Juste avant de t'enfuir
Dis-moi juste que tu es ici
Sous l'océan enfoui
Dans les bras d'une sirène qui
Te chantera toute la nuit
Te chantera toute la nuit

Je marche sur la grève
Où les bateaux s'échouent
Mais jamais la marée ne ramène
Nos hommes jusqu'à nous

Vieux phare allumé
Tranchant comme une lame
Rappelle que Saint Cast avait
Laissé chez lui sa femme

Qui marchait dans le sable
Juste pour se souvenir
Que derrière les vagues du ciel
Se cachait son sourire

[Refrain]

L'océan qui t'a enlevé
Envoie son écume à mes pieds
Pourrais-je un jour lui pardonner

Juste pour se souvenir...

 

Commenter cet article