Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Compteur de visite

Depuis Juin 2014

Publié par Jacques Bousiquier

Le Pont des Arts : trop chargé d'Amour !

C'est devenu de la folie !

Passage obligé à Paris pour les amoureux du monde entier, le Pont des Arts, un cadenas, plus ou moins paré des signes de leur amour, solidement amarré au parapet, un baiser, furtif ou long, peu importe, et ils balancent les clés dans la Seine ; et voilà, amour scellé, à jamais, du moins le croient-ils !

Et de fait, de mois en mois, d'année en année, les cadenas en tous genre s'amoncellent, prennent de l'épaisseur et du coup fragilisent la passerelle (car de Pont il n'est point tout-à-fait puisque autorisé aux seuls pèlerins pédestres, vélocipédistes à la rigueur...), une frêle passerelle qui ne sollicitait nullement une telle charge d'affection, et comme on sait, le sentiment amoureux peut se révéler fort lourd, alors, attention, surcharge, danger !

Évolution : septembre 2010, deux cadenas, ou trois...

2010 encore, la rambarde était transparente... comme l'eau de la Seine !:-)

2010 encore, la rambarde était transparente... comme l'eau de la Seine !:-)

Récemment, février 2014, la rambarde est totalement recouverte, d'une à plusieurs couches de cadenas, Folie !

Il faut dire que des petits malins ont trouvé un bon business, ils vendent sur place (et à la sauvette assurément !...) tout le matériel idoine à destination des amoureux inorganisés qui passent par là par hasard... Su'l pont dez'arts !...!:-)

Le Pont des Arts : trop chargé d'Amour !
Le Pont des Arts : trop chargé d'Amour !

Morale en forme de questionnement : n'y aurait-il pas danger à trop vouloir charger d'amour quelqu'un qui n'y est pas prêt ?

 

 

Commenter cet article

D@net 13/03/2014 09:35

Bonjour Jacques,
Merci de ta visite.
Tous les ponts de Paris sont gagnés par le phénomène, dont la passerelle Simone de Beauvoir dans le XIIIème.
Bonne journée.
D@net.

claudine /canelle 12/03/2014 22:08

Quand j y suis passé il y a environ un an et demie il n'y en avait pas autant et c'était touchant , là c'est choquant !!
Bonne soirée Jacques